Les toilettes et la douche peuvent-elles partager le même tuyau d’évacuation ?

Pour la plupart d’entre nous, le système de canalisations reliées entre elles dans nos maisons est une sorte de mystère. En effet, à l’exception des questions les plus simples – comme l’utilisation d’un kit de réparation de toilettes – il est généralement préférable de laisser les questions de plomberie interne aux professionnels. Toutefois, si vous avez l’ambition de rénover votre salle de bains ou d’installer de nouveaux appareils sanitaires vous-même, il est important de tenir compte de la façon dont vos plans seront affectés par l’emplacement de vos tuyaux et de votre système d’évacuation.

L’une des questions les plus courantes en matière de rénovation de salle de bains concerne le regroupement de la plomberie : les toilettes et la douche peuvent-elles partager la même évacuation ? C’est certainement une question légitime pour les non-initiés. Après tout, nous utilisons l’un pour éliminer les déchets, tandis que l’autre se trouve juste sous nos pieds lorsque nous nous lavons. Il est tout à fait naturel de vouloir s’assurer qu’il n’y a aucun risque de croisement ou de refoulement des eaux usées dans la mauvaise direction pendant que nous prenons une douche.

Examinons les facteurs dont vous devez tenir compte pour décider de joindre ou non ces aspects de votre plomberie. Qu’est-ce qui vous permet de décider si vos toilettes et votre douche peuvent utiliser la même canalisation d’évacuation? Quelles précautions devez-vous prendre avant de procéder ?

Pourquoi faut-il raccorder les canalisations des toilettes et de la douche ?

Lorsqu’ils sont tous les deux dans la même pièce de salle-de-bain, une toilette et une douche peuvent-elles partager le même drain ? D’une certaine manière, oui. Bien qu’il ne soit certainement pas judicieux de les raccorder toutes les deux au même bras de siphon, leurs tuyaux d’évacuation séparés peuvent être raccordés à une évacuation commune par un procédé appelé tuyau de ventilation pour l’air libre. Cependant, il est important de se demander s’il est vraiment recommandé de le faire. La bonne nouvelle est que, dans la plupart des cas, il y a quelques excellentes raisons de joindre les deux.

1. C’est bon pour le budget

Chacun de vos appareils de salle de bains doit être raccordé au système d’évacuation des eaux usées de votre maison. Il est possible de prendre les tuyaux d’évacuation individuels de chaque appareil sanitaire et de les faire passer sur leur propre chemin vers la sortie centrale des eaux usées. Cependant, les coûts liés à cette solution sont beaucoup plus élevés que ceux liés à l’installation d’un conduit commun auquel tous les appareils sanitaires seraient reliés. Du point de vue du coût des pièces et du temps de travail si vous faites appel à un plombier, il est plus judicieux, d’un point de vue budgétaire, que vos toilettes et votre douche partagent la même évacuation.

2. C’est beaucoup plus pratique

La question « Les toilettes et la douche peuvent-elles partager la même évacuation ? » n’est pas seulement une question de finances, c’est aussi une question de commodité. Lorsque vous traitez chaque appareil de votre salle de bains comme une ligne séparée jusqu’à la sortie centrale des eaux usées, vous vous donnez beaucoup plus de travail, tant au stade de la planification que de l’exécution. Si vous ne reliez pas la douche et les toilettes à la même évacuation, vous devrez déterminer comment installer des tuyaux séparés pour chaque appareil dans toute la structure de votre maison et, dans certains cas, comment installer des tubes en PVC supplémentaires dans un réseau de tuyaux déjà encombré. En raccordant les conduites de la douche et des toilettes à la conduite principale à l’aide d’un seul évent commun, vous réduisez le temps de planification et d’installation nécessaire.

Comment une toilette et une douche peuvent-elles utiliser le même conduit d’évacuation ?

Maintenant que nous savons que c’est à la fois possible et une bonne idée de joindre l’évacuation des appareils sanitaires, comment s’y prendre ? Si vous avez quelques connaissances sur le fonctionnement de votre réseau de canalisations, quelques outils et une journée de libre, il s’agit en fait d’un processus relativement simple. Prenez votre temps, ne lésinez pas sur les préparatifs et si, à un moment ou à un autre, vous n’êtes pas sûr de la bonne marche du projet, arrêtez-le. Il est important de se rappeler que si vous n’êtes pas tout à fait à l’aise avec le fait de soulever les planches ou de vous occuper des systèmes d’eau de votre maison, il est préférable de consulter un plombier expert.

1. Faites vos préparatifs

C’est ici que vous allez passer le plus clair de votre temps dans le cadre de ce projet. Pour tout type de rénovation de salle de bains impliquant une modification de la tuyauterie, vous devrez vérifier les codes du bâtiment. Il existe souvent des règles spécifiques concernant les distances entre les tuyaux d’évacuation et même le positionnement des appareils sanitaires par rapport aux tuyaux d’évacuation principaux.

Vous aurez également besoin de certains matériaux, dont les suivants

  • Une scie à tuyau
  • des pipe WC coudées en PVC de 10cm  (la taille peut être différente selon le code du bâtiment local)
  • des tuyaux d’évacuation en PVC de 10cm
  • Des bouchons en PVC de 10cm
  • Des connecteurs en PVC
  • Un adhésif pour PVC
  • Un siphon de douche

Il vous faudra ensuite décoller les revêtements de sol ou enlever les panneaux muraux afin d’accéder aux réseaux de canalisations de votre maison. Enfin, comme il ne s’agit pas d’une tâche aussi simple que la réparation d’un réservoir de toilettes qui ne se remplit pas, vous devrez fermer la vanne d’eau principale de votre maison.

2. Installez le conduit commun

Le réseau de tuyaux qui partent de vos toilettes et de votre douche a un rôle à jouer, et il ne s’agit pas seulement d’évacuer les eaux usées et les produits des appareils sanitaires. Il doit également être conçu correctement afin d’éviter que l’eau ne provoque une dépression dans les tuyaux. Ainsi, tous les éléments de salle de bains doivent comporter un conduit d’évacuation commun afin de réduire le risque de ralentissement de l’écoulement, de refoulement des eaux usées et de gaz méthane piégé.

Le tuyau d’évacuation doit être relié à au conduit principal de votre réseau (colonne de chute), qui monte généralement vers le toit (pour la ventilation primaire). Le positionnement de votre évent commun est essentiel dans ce processus. Sauf indication contraire dans les codes du bâtiment locaux, vous devez vous assurer que le tuyau n’est pas situé à plus de 1,5 m entre le siphon de la douche et les toilettes. Si la distance est supérieure à cette valeur, vous aurez besoin d’une canalisation supplémentaire. Vous devez également vous assurer que la canalisation est située entre les deux appareils – vous ne pouvez pas raccorder la douche directement au bras du siphon des toilettes – puis relier la paire à la canalisation.

3. Raccordement de la douche au conduit

En termes de positionnement, le siphon et la tuyauterie de votre douche doivent être plus hauts que ceux de vos toilettes. Cela limite les risques de refoulement des eaux usées des toilettes dans la douche. Lorsque vous posez la tuyauterie entre le siphon de douche et la colonne de chute, vous devez l’incliner légèrement pour faciliter l’écoulement de l’eau. À partir du siphon de douche, les tuyaux doivent être inclinés vers le bas à raison d’un quart de pouce par pied.

Lors du raccordement des tuyaux en PVC à l’évent, il est également conseillé de les serrer d’abord à la main plutôt que d’utiliser un verrou de canal afin d’éviter toute usure ou fissure inutile.

4. Raccorder la canalisation aux toilettes

Les toilettes devraient toujours être le dernier appareil de votre système d’évacuation. C’est l’élément qui doit être relié le plus directement à la sortie des évacuations, et les codes du bâtiment ont tendance à exiger que les tuyaux aient le plus grand diamètre. Il est donc beaucoup plus pratique de tout raccorder à l’évacuation des toilettes.

Comme pour la douche, tous les tuyaux qui partent horizontalement des toilettes vers l’évent ou le tuyau d’évacuation vertical principal doivent avoir une légère pente de 0,5 à 1,5 cm par 30cm de longueur.

5. Testez le débit

Une fois que tous les tuyaux ont été serrés et que la colle a eu le temps de durcir, ouvrez l’arrivée d’eau principale de votre maison. Faites couler la douche et tirez la chasse d’eau séparément, en vous assurant qu’il n’y a pas de fuites dans les tuyaux ou les canalisations. Une fois que cela a été confirmé, vous pouvez remplacer les panneaux muraux et le revêtement de sol.

Conclusion

Certains projets de salle de bains sont plus difficiles que d’autres. Alors que des travaux tels que la réparation d’une cuvette de WC fissurée peuvent être entrepris par la plupart des propriétaires, les ajustements impliquant le système de plomberie de votre maison nécessitent beaucoup de précautions ainsi qu’un peu de connaissances. Une toilette et une douche peuvent-elles partager le même drain ? Oui, mais à condition que vous vous prépariez minutieusement et que vous vous assuriez que le positionnement de tous les éléments est conforme aux normes et empêche les refoulements.

Outre les aspects pratiques du raccordement des appareils à l’évacuation, il est également important de mettre en place une routine de suivi vigilante. Gardez un œil sur les signes d’eau stagnante dans votre douche et utilisez un furet de plomberie professionnel pour garder le siphon et les tuyaux libres de toute obstruction, afin d’attraper tout problème sérieux sans le confondre avec des débris. Soyez attentif aux bruits d’écoulement et notez les odeurs inhabituelles qui pourraient suggérer que le conduit ne fonctionne pas correctement. Comme toujours, en cas de doute, consultez un plombier professionnel pour obtenir de l’aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *