Les lingettes de papier toilette humide jetables dans les toilettes sont-elles vraiment jetables ?

Les lingettes humides jetables ont de nombreuses utilisations, comme l’hygiène personnelle, les soins pour bébé et le nettoyage de la maison. Ces dernières années, un autre usage est apparu, celui de substitut au papier toilette pour les consommateurs aisés. Elles ont été citées pour leur confort et leur commodité par rapport au papier toilette ordinaire. Depuis que les lingettes humides (commercialisées comme étant jetables dans les toilettes et sans danger pour les fosses septiques) ont commencé à apparaître dans les magasins, de nombreuses personnes se sont demandées si ce papier toilette humide était réellement jetables dans les toilettes. Étant donné que les fosses septiques sont à la fois essentielles et sensibles à ce qu’on y met, ces préoccupations sont légitimes. Au fil des ans, il est arrivé que la réponse à la question « les lingettes jetables dans les toilettes sont-elles sans danger ? » ne soit pas un « oui » aussi sûr qu’on pourrait l’espérer.

Qu’entend-on par « jetable dans les toilettes » ?

Les responsables du marketing sont tenus par le code de la consommation de ne pas mentir sur les produits sous peine d’amendes et de poursuites judiciaires. Néanmoins, cela ne signifie pas que le marketing est toujours vrai. Les entreprises utilisent parfois des failles dans ce qui est réglementé pour dire des choses trompeuses sur leurs produits. L’utilisation du terme « jetable » est l’un de ces cas : il n’existe pas de définition légale de ce qui est considéré comme « jetable ». Le terme « jetable dans les toilettes » est simplement défini par le fait qu’il peut être jeté dans les toilettes, mais une autre définition préciserait les articles qui peuvent être jetés dans les toilettes sans problème. Les lingettes de papier toilette humide correspondent généralement à la première définition, et les entreprises peuvent donc qualifier leurs lingettes de « jetables ». Par exemple, lorsqu’elle a été pressée sur le sujet, Kimberly-Clark, une société responsable de diverses marques de produits d’hygiène, a réalisé une vidéo pour démontrer que ses lingettes sont effectivement jetables dans les toilettes. L’accent est toutefois mis sur la définition la plus large, la vidéo soulignant que les lingettes peuvent passer dans des « canalisations d’évacuation correctement entretenues » qui, dans la démonstration, ne simulent pas les conditions attendues des canalisations septiques du monde réel, sauf après un nettoyage complet. Les cas où les consommateurs confondent des lingettes non jetables avec des lingettes jetables dans les toilettes parce que l’avertissement « Ne pas jeter dans les toilettes » est trop facilement ignoré ne font qu’empirer les choses. Il est toutefois précisé sur les paquets que ces lingettes sont déconseillées si vous utilisez un sanibroyeur pour vos WC.

La décomposition

Ce qui va dans les toilettes ne disparaît pas tout simplement, mais est acheminé vers une fosse septique ou un égout. Le papier hygiénique est utilisé dans les toilettes en raison de sa capacité à se décomposer rapidement dans l’eau, ce qui évite les bouchons dans les conduites de plomberie. Il peut le faire parce qu’il est composé de papier manufacturé, conçu pour être très biodégradable. D’autre part, de nombreuses lingettes jetables sont fabriquées à partir de textiles non tissés tels que le polyester, le coton et le papier aéré fabriqué à partir de pâte de bois plus volumineuse. Ces fibres sont choisies pour leur capacité à mieux s’agglutiner lorsqu’elles sont mouillées, ce qui est nécessaire à leur fonction, mais il y a un inconvénient. Les fibres de plastique sont rarement biodégradables, tandis que le coton et le papier aéré sont biodégradables mais ne se décomposent pas rapidement dans l’eau. En regardant la vidéo de Kimberly-Clark, la démonstration montre des lingettes « jetables » qui ne commencent à se décomposer qu’après 35 minutes de brassage constant dans de l’eau propre, pour se désintégrer complètement trois heures plus tard.

De son côté, Lotus présente son papier toilette humide en fibres naturelles sans plastique comme se dégradant (ou se dissolvant dans l’eau) en 10 minutes dans les mêmes conditions.

En bref, ce ne sont pas les conditions (brassage énergique) que l’on trouve dans une fosse septique typique. Trop souvent, les lingettes jetables qui se décomposent ne le font pas assez tôt.

Quand les produits de nettoyage deviennent des déchets

Tout ce qui est jeté dans l’évier et qui ne se désintègre pas peut s’accumuler. Les services d’assainissement de tout le pays ainsi que de nombreux plombiers ont dû faire face à ce problème croissant. L’accumulation de déchets mobilise la main-d’œuvre nécessaire à l’entretien habituel et peut conduire à une catastrophe si elle n’est pas maîtrisée. Les nouvelles concernant des événements tels que le « fatberg » de Londres peuvent sembler exagérées, mais il s’agit d’une réalité à laquelle les infrastructures municipales sont confrontées. Les déchets constituent une surface sur laquelle d’autres déchets peuvent s’accrocher, et les lingettes « jetables » constituent un élément majeur de ce blocage, comme le démontre le « fatberg » (un fatberg est un amas de lingettes, rince-doigts et autres graisses). Si l’on ajoute à cela d’autres facteurs qui exercent une pression sur la tuyauterie, les lingettes qui ne se décomposent pas efficacement peuvent pousser le tout à un point de rupture. Cela peut arriver aussi bien pour la fosse septique de votre maison que pour un système municipal plus important.

Mieux vaut prévenir que guérir

Les lingettes jetables dans les toilettes sont-elles mauvaises pour la plomberie ? Bien que les entreprises insistent sur le fait que leurs lingettes nettoyantes sont effectivement jetables dans les toilettes (en précisant un usage normal de pas plus de deux lingettes par chasse d’eau), les experts du monde entier ne sont toujours pas satisfaits. Même si, dans certains cas, ils ont raison à un certain niveau. Les organismes de réglementation et de protection de l’environnement ont démontré, au fil des ans, que les lingettes jetables étaient à l’origine de pannes d’égouts, et suffisamment de procès ont été intentés pour qu’il soit difficile de nier les dommages qu’elles peuvent causer. Dans un environnement idéal, les lingettes jetables peuvent ne pas constituer une menace. Malheureusement, la plomberie est rarement aussi bien entretenue. Le vieillissement des tuyaux et des infrastructures, ainsi que la présence d’autres matériaux presque jetables dans les toilettes, leur permettent de devenir un problème sérieux. Lorsqu’une obstruction se produit, les coûts de nettoyage, de réparation et d’entretien ultérieur par un plombier peuvent être considérables. Dans l’ensemble, il est sage d’éviter les lingettes « jetables » et de s’en tenir au papier toilette classique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.